You are currently viewing « Vous faites les finitions ? » Comment réagir ?

« Vous faites les finitions ? » Comment réagir ?

Dans cet article, je vais vous dire comment vous comporter face à un client qui vous dit :

 « tu fais les finitions ? »

et à la fin de cette présentation, vous saurez quoi dire et quoi faire dans cette situation. 

Nous allons décrire le contexte et accepter le fait que le tourisme sexuel est une réalité afin de mieux le contrôler. 

Nous préciserons aussi comment se comporter face à la manifestation excessive d’une satisfaction masculine,  tout en précisant que l’homme a droit au massage. 

Cette problématique, vous devez l’aborder dans votre costume de professionnel(l)e parce que si vous laissez votre personnel prendre le pas, vous risquez d’être d’autant submergé(e) par vos émotions que vous êtes en manque de confiance. 

Et pendant ce temps-là, le prédateur, lui, va pouvoir affirmer sa manipulation. 

J’ai été thérapeute de santé et j’ai accompagné des hommes et des femmes qui étaient en difficulté par rapport à leurs corps. 

Tous et toutes étaient en problème de manque de confiance. 

Ensuite, pendant plus de quinze ans, j’ai été responsable pédagogique d’une école d’esthétique et de bien-être. 

Et pendant cette période, j’ai accompagné et formé à peu près un millier de spa-praticiennes. 

C’est dans la relation avec l’autre que se manifestent nos fragilités

 et il nous faut protéger notre espace personnel dans la bulle professionnelle que nous allons instaurer, aidés en cela notamment par notre blouse de soin. 

Notre tenue professionnelle est notre armure et elle annonce notre fonction et notre rôle. 

Il y a tellement à gagner dans un massage bien fait, dans le laisser aller, le lâcher prise. 

Et ces bénéfices, on va pouvoir les emporter avec nous et ils dureront et ils nous serviront pour notre avenir.

 Comparé à un plaisir tarifé et éphémère, il n’y a pas photo. 

Pour autant, nous ne portons aucun jugement moral sur qui fait quoi, en toutes connaissances et en pleine acceptation.

 

Le contexte

Nos actes de praticien de massage sont tarifés

Cela signifie que l’argent prend sa place dans la relation et indique que cette relation n’est pas dans l’affectif. 

C’est une relation de client à professionnel

J’ai l’habitude de dire que lors d’un soin, l’émotion n’a pas sa place,

pas au sens où nous ne devons pas avoir d’émotions, chacun de notre côté. 

Mais entre nous, il n’y a pas d’émotions parce que nous n’avons pas de lien affectif

C’est ce qui change tout. 

Investir l’espace corporel, la peau de l’autre se retrouve dans la prostitution, le tantrisme, la sexo thérapie, les approches corporelles et le massage. 

Toujours sans jugement moral, on constate que les limites de l’un à l’autre sont conditionnées par l’intention d’inclure ou pas le système génital dans le jeu. 

Tourisme sexuel et SPA

Pourquoi le tourisme sexuel existe ? 

Parce que vous avez des clients tellement plus riches que les praticiens ou praticiennes que lorsque le touriste va proposer en pourboire l’équivalent d’un mois de salaire, et bien, le salarié va être tenté d’accepter

Dans les pays pauvres, ce tourisme sera d’autant plus facile puisque les salaires sont très bas.

Mais pour autant, ne croyez pas que les pays européens échappent à la règle.

Dès lors que, par exemple, un oligarque russe arrive et propose 1 500 € pour « qu’on soit gentil avec lui »… 

Il ne s’agit donc pas d’un jugement moral ou du domaine de compétence de la fiche de poste de la praticienne, mais d’un choix personnel. 

A partir du moment où on décide de passer du côté obscur de la force on ne peut plus prétendre  pratiquer « ce » massage et être praticienne de spa bien être. 

 

Les limites

Il faut donc définir NOS limites. 

Et ces limites, il faut les définir AVANT le problème

Cette limite doit devenir une évidence et une frontière.

 

En étant convaincue, nous serons convaincante.  Et quand vous direz non, ce sera NON

Je parle au féminin parce qu’à l’évidence, on est surtout dans une relation client-homme et praticienne. 

Vous devez clairement vous identifier et imposer vos choix. 

Ainsi, vous serez entendue. 

Nous verrons plus loin des petits trucs pour vous aider dans cette affirmation. 

Du côté du client, le questionnaire avant le premier rendez-vous va permettre de tester son intention.

 Il est indispensable de le faire pour vérifier les contre-indications. 

Il vous sera utile pour votre marketing. 

Mais à part cela, figurera nettement la mention : « massage sans but  thérapeutique et sans aucun caractère sexuel  ou érotique »

 

Le contexte culturel

Il faut en tenir compte car la culture va conditionner le regard porté sur la situation. 

Le phénomène #metoo montre que les mentalités occidentales évoluent et ainsi un homme, décrit avant comme mâle dominant, qui va demander à une femme de ménage, dans un hôtel, de lui faire une gâterie ne sera pas vu de la même façon qu’il y a 50 ans. 

Maintenant, il va perdre des élections auxquelles il n’aura même pas le temps de se présenter.

Et c’est une très bonne chose. 

 

Mais pour d’autres, pour d’autres civilisations, pour d’autres cultures, il y a encore du travail à faire.

Et il faut prendre en considération ce qu’en pense l’autre si on veut pouvoir faire passer notre message et qu’il le comprenne. 

On pourra quand même définir qu’en France en 2022, le système culturel qui s’applique est le système français. 

 

Quand j’étais à Shanghaï, j’ai essayé d’aller dans des spas pour voir comment cela fonctionnait. 

Et les Chinois à qui je demandais, où est ce que je trouverais un spa, étaient très étonnés parce que là-bas, les spas sont dédiés aux femmes. 

Pour aller profiter des avantages de certains petits jeunes dans un domaine de compétence qui sort du massage classique.

La relation au corps

Se déshabiller et être touché représente une mise en danger

Il faut baisser ses défenses et se confier entièrement à l’autre. 

Si le masseur ou la masseuse, le massé ou la massée sont de sexes différents, cela augmente ce risque.  Cela augmente cette crainte. 

Mais le bénéfice à gagner est d’autant plus riche. 

Si tout se passe bien, on aura dépassé la peur

Pour aller dans un monde d’un amour universel sans condition. 

Et c’est très rassurant. 

Il ne doit y avoir aucun malaise, aucune ambiguïté et ainsi au fur et à mesure des rendez-vous et des séances, la confiance pourra s’installer et on pourra se laisser aller, laisser porter, laisser emporter dans le rituel et dans le voyage.

Quand le corps physique aura rompu ses amarres, alors le mental va pouvoir lâcher et le suivre.

Un homme est une femme comme les autres…

L’homme mérite donc d’être massé. 

Et pour la majorité des hommes, il va craindre d’avoir une manifestation. 

Il va avoir peur de gêner et le plus souvent, il ne pensera pas mériter, être digne d’un tel massage.  Soit consciemment, soit inconsciemment et à ce moment-là, il dira des choses du style « ce n’est pas pour moi, c’est un truc de filles ». 

En description, vous trouverez un lien vers un article que j’avais écrit pour les nouvelles esthétiques, traitant justement de cette problématique du soin à l’homme et de toute l’importance que ça peut représenter et du bien que ça peut faire à l’homme, qui au final est un petit être fragile. 

En plus, en rejetant la clientèle masculine. 

Et bien, vous perdez 50 % de chiffre d’affaires

Qu’est ce qui empêche de commencer à prendre les compagnons de vos clientes les plus fidèles en leur proposant une réflexologie plantaire, un shiatsu, un massage assis ?  

Autant de techniques habillées qui vont respecter leur pudeur et vous aider à établir la frontière, pour ensuite passer sur un massage plus sensuel ou l’autre va découvrir un monde qu’il n’imaginait même pas parce que les hommes à la base sont très fermés et très obtus.

 J’ai passé 25 ans de ma vie à faire des formations où j’étais le seul homme ou au mieux, nous étions deux car il s’agissait de se remettre en question. 

Les moyens de s’affirmer

Comme nous l’avons dit, cette prise de conscience, elle doit se faire avant. 

Et elle doit inclure votre direction

Vous devez questionner votre direction et votre direction doit vous soutenir. 

Vous devez être capable de pouvoir vous appuyer sur elle en cas de conflit et de nécessité. 

Il est intéressant de voir que si entre deux adultes, consentants dans une cabine de soins, il y a pratique d’actes sexuels avec rémunération, il n’y a pas de problème légal dans la mesure ou cet argent est déclaré. 

Par contre, si la direction encaisse l’argent, là, ils sont coupables de proxénétisme. 

C’est pour dire que la loi n’a pas à faire avec la morale et que la morale est l’affaire de chacun

Donc la première chose, vous devez avoir le soutien de votre direction. 

Ensuite, vous allez être aidée par le string jetable et donc aller au-delà du string jetable. 

Il existe des caleçons jetables

J’en ai fait l’expérience dans ce spa de Shanghaï ou en fait la praticienne, en fonction des zones travaillées, notamment des cuisses, remontait ce caleçon jetable et avec une espèce d’épingle à cheveux le tenait le temps du soin et le remettait en place ensuite. 

En fait c’était très sécurisant. 

Ensuite, il y a le draping et en fait les U.S.A. sont très puritains et là-bas une praticienne n’a pas le droit de toucher la poitrine de sa cliente. 

Même lors d’un gommage, elle va donner le produit à sa cliente pour qu’elle applique le gommage dans sa douche. 

Et pourtant, la plupart du temps, il vous demande de vous mettre complètement nu(e) et ensuite de vous glisser sous les draps. 

A partir de là, vous êtes couvert(e) par un drap et une couverture et la technique de draping est très précise, très étudiée et découvre au fur et à mesure les parties du corps qui vont être travaillés.  Vous êtes complètement isolée au niveau de la région du bas ventre. 

Comme dit Gérard Palma, « il ne faut pas laisser le doute, en toi, s’immiscer ». 

Vous serez très attentif au moindre signe d’écart de votre modèle et d’erreurs d’interprétation de ce que vous lui faites. 

Et dans cette affirmation des limites. 

Vous allez avoir votre gardien de la paix, c’est votre coude.  Le plus souvent, on commence sur la face dorsale. 

Le modèle est donc sur le ventre. 

Et les hommes qui ont tendance à faire les malins, vous les verrez commencer un peu à danser la lambada au niveau du bassin. 

À ce moment-là, vous pouvez lui dire  » Oh mais je vous sens un peu tendu », vous amenez votre coude dans la zone musculaire que vous avez déjà repéré, un peu sensible. 

Vous appuyez tranquillement et vous commencez à écraser la zone sensible avec votre coude. 

Cela va affirmer votre autorité, votre puissance, votre domination et normalement, il va se calmer.

Mais il ne faut pas le laisser commencer ! 

Maintenant appelons un chat un chat. 

Un homme peut avoir une érection pendant un massage. 

Galya Ortega en a fait une conférence lors des rencontres des Nouvelles d’esthétique à Paris. 

Je vous mets le lien ici

Et en fait, j’ai trouvé ça très intéressant parce qu’elle explique, entre autres, comment gérer ce problème mais aussi l’accepter, c’est à dire que nous allons en parler, mais ce phénomène peut se manifester contre l’intention du massé. 

 

Elle disait, que les hommes ont ce genre de phénomène en dormant au moment du sommeil paradoxal et qu’en fait c’était le signe d’une grande détente et d’un grand relâchement.

J’ai la chance, parce que je le considère comme ça, de n’avoir jamais eu de manifestation de ce genre pendant un massage. 

Mais pendant tous les premiers massages, j’étais très mal à l’aise à cette idée. 

 

En tout cas, si cela survient, ce n’est pas très confortable, alors il faut quand même bien considérer deux choses.

Soit le modèle est très conscient de ce qui se passe, très heureux et provocateur

Et là, c’est NON immédiat. 

C’est à dire que vous pouvez quitter la pièce en disant « je reviendrai vers vous quand vous serez plus détendu », ça peut être vous quittez la pièce, vous lui demandez de se rhabiller. 

Ça peut être, « je vais vous envoyer mon responsable ». 

Ça, c’est à vous de voir.  Mais en tout cas, c’est immédiat.

C’est STOP on arrête

Je jette une couverture dessus, c’est fini.  On va attendre que ça change, sinon c’est vraiment fini.

Mais il y a un deuxième cas de figure et c’est là où c’est plus fin, c’est que vous pouvez sentir un modèle gêné, voire très gêné, voire presque au bord des larmes. 

Et là, qu’est-ce que vous faites ?

Alors, vous détournez le problème, vous détourner le regard, vous pouvez le couvrir, lui aussi, un peu plus et vous allez utiliser l’humour. 

Après, c’est vous qui connaissez ce modèle.  C’est votre sensibilité.

Mais ça peut être allez mettre un ochibori chaud sur son visage, lui demander d’écouter la musique, de respirer tranquillement. 

La même chose que vous feriez s’il avait une émotion, s’il avait une douleur ou quelques troubles que ce soit.

On essaye de faire passer cette vague et de lui montrer que ce n’est pas important et qu’il n’a pas à avoir honte. 

Si un homme vous force à faire quelque chose, vous serez honteuse. 

Mais maintenant, faire culpabiliser un garçon qui a une réaction physique qui lui échappe et le rendre honteux, vous pouvez faire certains dégâts qui pourraient être préjudiciables.

Savoir si c’est honnête ou malhonnête de la part du modèle. 

Normalement, une femme elle sent ça, si elle est bien dans ses baskets et qu’elle-même n’est pas submergée par l’émotion.

J’espère que cet article vous aura aidée. 

Voici lien vers une vidéo et le lien vers podcast qui sont issus de cet article. 

N’hésitez pas à vous inscrire à ma newsletter mensuelle. 

 

Laisser un commentaire